Le Ministère de Tourisme relève le défi de la qualité en matière de classement touristique et met en place des «Leviers d’amélioration de l’hébergement touristique au Maroc»

-A +A
Le Ministère de Tourisme relève le défi de la qualité en matière de classement touristique et met en place des «Leviers d’amélioration de l’hébergement touristique au Maroc»

Le Ministère du tourisme poursuit la série de rencontres avec les  opérateurs publics et privés pour challeng

 

Le Ministère du tourisme poursuit la série de rencontres avec les  opérateurs publics et privés pour challenger en profondeur des thématiques phares du secteur et mettre en place des plans d’actions avec des engagements précis aussi bien pour le secteur public que privé.

Ainsi, la ville de Casablanca a abrité le vendredi 22 novembre 2013 les travaux du Séminaire « Enjeux et leviers d’amélioration de l’hébergement touristique au Maroc». Ce 2ème séminaire organisé en partenariat avec l’Organisation Mondiale du Tourisme et la Fédération Nationale de l’Industrie Hôtelière vise à entériner l’espace d’échange entre le Ministère du Tourisme et les professionnels et fédérer les opérateurs aux chantiers stratégiques visant l’amélioration de la qualité du produit touristique marocain.

 

La thématique principale de ce séminaire s’articule autour des principaux enjeux de l’hébergement touristique au Maroc, et des leviers d’amélioration de la qualité et de la compétitivité de cette filière afin de la hisser au même niveau de qualité et de standing que les destinations touristiques mondiales en vogue. Ainsi, les intervenants ont partagé avec les participants les avancées du chantier de la réforme du système de classement hôtelier, devant aboutir prochainement à la proposition d’une nouvelle loi portant statut des établissements d’hébergement touristique au Maroc.

 

Les intervenants ont également présenté les enjeux et les tendances actuelles de l'hôtellerie dans le monde et au Maroc et ont partagé avec les différents acteurs les orientations stratégiques du Ministère du Tourisme pour l’amélioration de la qualité de l’hébergement touristique afin d’ d’asseoir un niveau de standing compétitif de l’hôtellerie marocaine et de développer une réelle culture de la qualité au sein des Etablissements Hôteliers et touristiques et de s’inscrire dans la durabilité notamment au niveau des normes en matière d’efficacité énergétique et de respect de l’environnement.

 

La refonte du système de classement initiée en partenariat avec les différents intervenants se veut plus moderne (révision du périmètre de classement), plus souple (Coordination et allégement des procédures administratives) et plus efficace (révision des grilles de classement). De même qu’elle permettra d’accroître la lisibilité de l’offre sur le plan international et de couvrir l’exhaustivité du parc actuel et des concepts connus*.

 

 Ainsi et afin de palier aux déficits diagnostiqués au niveau de l’ancien système, 3 innovations majeures seront introduites au nouveau système de classement:

  1. Extraire les problématiques d’hygiène et de sécurité en les considérant comme des  PRE REQUIS (et non des critères de classement) à toute demande de classement.
  2. Introduire la qualité pour tous les types d’établissements et tous les niveaux de gamme par l’intégration de critères dénommés « QSP » soit Qualité de Service Perçue par le client.
  3. Prendre en compte des thématiques transversales à visée sociologique dans une optique de Tourisme Responsable, respectueux de l’environnement comme des hommes.

*Voir  Dossier

 Pour rappel, cette réforme s’est faites également avec le concours et l’expertise  de l’Organisation Mondiale du Tourisme ( OMT), principalement pour la revue des grilles de classification l’accompagnement du Ministère du Tourisme dans la mise en œuvre des innovations apportées par le système de classement cible.

En effet, le Ministère du Tourisme, l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) et le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) ont procédé, le 12 décembre 2012, à la signature d’une convention de partenariat s’étalant sur une durée de 6 ans afin  de concrétiser les orientations de restructuration prévues dans le cadre de la «Vision 2020 », aspirant à asseoir un niveau de standing compétitif de l’hôtellerie marocaine et à développer une réelle culture de la qualité au sein des EHT.

 

Ainsi, tout au long de la durée de partenariat et en s’appuyant sur l’expertise confirmée de l’OMT, en tant qu’instance du tourisme à l’échelle mondiale, il sera procédé à l’amélioration des grilles de classement cible et leur mise en harmonie avec les pratiques internationales; à la formation d’un « corps d’auditeurs » spécialisé qui seront assignés à l’audit des normes dans le cadre des Commissions Régionales de Classement.

Le partenariat prévoit également des audits mystère  qui concerneront les EHT de moyen et haut standing, et permettront dans une première phase de sensibiliser, d’accompagner et de faciliter l’adhésion des EHT existants au nouveau système de classement à travers des « audits à blanc ».

Par ailleurs, le Ministère du Tourisme a fait appel aux services du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en vue de bénéficier de son expertise dans la gestion et le suivi des projets de telle envergure et de s’assurer ainsi d’une meilleure exécution des activités prévues. Le PNUD et de part son affiliation au système des Nations Unies représentera l’OMT au Maroc.